5 sept. 2014

Agathe, Roman…et Johnny

Vous l'avez sans doute déjà croisé. 
A ce jour et sauf erreur, c'est le seul sur Strasbourg.
Je veux parler du splendide Johnny Loco gris bleu d'Agathe.


Comme souvent, c'est après un voyage dans la capitale danoise qu'Agathe commence à réfléchir à l'achat d'un cargo. En attendant son deuxième bébé, elle se décide et craque pour un Johnny. "Enceinte et déjà maman d'un enfant, sa stabilité et sa logeabilité m'ont permis de me déplacer sans contraintes" explique t-elle. "Et désormais avec deux enfants, c'est l'idéal pour mes trajets quotidiens à Strasbourg". A voir l'expression placide de Roman tranquillement installé dans son siège, on la croit tout à fait.

Petit parcours type de la journée : départ du quartier des Contades, premier arrêt à l'école, deuxième arrêt à la crèche, et arrivée au travail dans le quartier de la gare. A la louche 4 km. Et ce toute l'année, "sauf cas de forte pluie le matin en partant de chez moi". Rapide, pratique, et surtout reconnaît Agathe, "cette sensation de facilité et de liberté à me déplacer". Il lui ai ainsi possible de rejoindre d'un coup de pédale n'importe quel coin de Strasbourg, pour une pause déjeuner ou une course le midi par exemple. 


Mais ça n'est pas l'unique vélo d'Agathe ; car si le confort et la sureté du Johnny sont indiscutables, elle apprécie aussi de filer en solo le weekend sur son récent Bergamont, quand elle n'a rien ni personne à transporter. Et pour les amis ou la famille qui viennent lui rendre visite sur Strasbourg, elle dispose aussi d'autres montures. Bref le vélo, c'est un peu, beaucoup, à la folie.

Et la voiture dans tout ça, encore utile ? Oui tout de même, mais Johnny et ses potes l'ont largement supplanté. "La voiture dort dehors. Les vélos eux ont droit au garage".  
Quand on aime…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire