13 déc. 2013

Lettre à mon Vélhop

Cher Vélhop,

Je te quitte.
Neuf mois que je te fréquente, et pas un mois de répit. En neuf mois de vie commune, neuf fois tu m'auras fait défaut. Ton dernier caprice pour cause de grand froid aura eu raison de notre idylle, qui ne pouvait être que temporaire.

Alors oui, j'avoue, j'acquiesce, je concède : j'ai quelqu'un d'autre. Non je ne te dirai pas de qui il s'agit, tu ne le connais pas. Il est unique, et tellement plus sécurisant, plus fiable.
Mais je ne me fais pas de soucis pour toi, tes frasques amoureuses avec de parfaits inconnus, c'est ton rayon. Tu retrouveras rapidement chaussure à ton pédalier.

Merci tout de même (1.000.000 de fois peut être pas, mais merci tout de même), car nous connurent de bref instants de joie et de bonheur, arpentant ensemble le pavé strasbourgeois. Je ne dis pas, peut être qu'un jour nous nous retrouverons...

Adieu 14.044, adieu 12.398, adieu 13.761, adieu...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire