16 oct. 2013

Les forçats du bitume

Ah ils ont du mérite nos beaux chiclistes strasbourgeois !
C'est vrai que ça en demande du courage d'utiliser son vélo tous les jours. Il faut composer avec le vent, la pluie, le froid. Strasbourg est une ville plate certes, mais quand on est fatigué, même un petit raidillon ressemble à une grosse cote...
Et là, le corps se laisserait bien porter... Mais non, on tient bon.










Alors nous on vous le dit bien fort : bravo ! 
Et puis au final, quelle satisfaction n'est-ce pas ? 
Rien que par votre attitude à enfourcher tous les jours votre bicloo, vous êtes des centaines, que dis-je, peut être même des milliers, à mériter le maillot à poids du meilleur chicliste strasbourgeois. 
Continuez !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire