16 mai 2012

Baklawas Cycle Chic

Bueno. Après Barcelone, direction Istambul, où j'ai passé quelques jours la semaine dernière.
Formidable petit séjour, une ville vraiment à voir. Intense.
Côté vélocipédique par contre, le néant, mais alors sidéral le néant.
Il faut dire que le trafic est assez dissuasif...


Dans le quartier de Galata, quelques boutiques tentent pourtant de surfer sur la bike attitude.



En vain donc, car les rues d'Istambul restent désespérément vides de vélos.
Les rares vélos de la ville finissent vendus en bric à brac, tels ce vieux choper.


En trois jours, je n'aurai finalement croisé qu'un seul vélo, mais quel vélo !
Une centrale nucléaire à lui tout seul !
Il était 23h. Le baklawa du soir en main, dégoulinant de miel, j'ai eu du mal à le shooter, j'ai même du lui courir derrière... d'où la qualité plutôt médiocre du cliché. Ce qu'on ne ferait pas pour un cliché parfois...
Cycle chic stambouliote ou bien délire kitch, à vous de voir.


Finalement, en désespoir de cause, je me suis dégoté un petit souvenir au Grand Bazar, en plus de quelques babioles futiles et quelques articles culinaires typiques : un teeshirt. Mais un teeshirt qui en dit long sur la place du vélo dans cette (malgré tout), démentielle et exhubérante cité.


Strasbourg Cycle Chic - Le vélo vous va bien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire